Appel du 17 mai : « L’ambition d’un cadre de vie de qualité pour tous »

« Le logement n’est pas un produit financier, c’est un enjeu citoyen, un projet de société. »

Il n’y a pas de fatalité à la crise du logement, aux précarités sociales et énergétiques, à la désertification des territoires, des villages et des villes et à leur accessibilité pour tous …

La majorité des Français s’est exprimée pour que la qualité de leur cadre de vie soit au cœur du projet de loi Logement. Chacun doit entendre cette attente, et désormais porter cette ambition, qui dépasse largement ce texte.

Pour le gouvernement, l’opportunité d’affirmer un choix de société est historique, alors que le texte de loi constitue une succession d’articles techniques, sans jamais former le véritable projet de société attendu, ni même proposer de réelles solutions pour « construire plus, mieux et moins cher ».

La réflexion comptable et financière a fait perdre de vue ce qui est en jeu : le cadre de vie de tous nos concitoyens, quelles que soient leurs spécificités : personnes âgées, familles recomposées, parents isolés, personnes en situation de handicap, etc.

Nous voulons une société qui rende solidaires les territoires, une société respectueuse des habitants comme des paysages et des ressources et qui protège les plus démunis et les plus fragiles. Une société libérée des contraintes administratives contradictoires qui empêchent l’émergence des initiatives et des projets, une société qui offre à chacun la possibilité de se développer et de s’épanouir grâce à un aménagement équilibré des territoires répondant à ces enjeux.

785x785_29569_vignette_00
(53 logements locatifs sociaux et espaces partagés à Lille Sophie Delhay architecte
© Crédit photo : copyright architecte source: Archicontemporaine.org)

La loi Elan doit répondre aux attentes de chacun, favoriser la mixité sociale et l’accès pour tous à un logement confortable, améliorer la vie quotidienne de chacun, permettre la construction d’une ville douce pour les besoins de la population d’aujourd’hui et pour les générations futures, permettre de rénover le patrimoine bâti, et de dynamiser le tissu économique sur tout le territoire.

Le contexte actuel de précarisation et de mal logement endémique impose une vraie ambition pour une loi sur le logement, portée par des valeurs citoyennes, humanistes, sociales et culturelles, et mises en œuvre dans un cadre qualitatif tant sur le plan architectural qu’environnemental afin de façonner les conditions du bien-vivre de nos concitoyens.

Parce que la question du logement n’est pas réglée dans la rédaction actuelle du projet de loi Elan, et afin de ne pas répéter les erreurs du passé guidées par la même volonté quantitative et non qualitative, nous, associations d’usagers, ONG, organisations professionnelles et syndicales, appelons ce jour le Président de la République et le Gouvernement à fédérer sans tarder citoyens et parties prenantes afin de porter une ambition commune : la construction et l’aménagement des espaces de vie de qualité et durable du XXIème siècle.

Pour construire aujourd’hui ce patrimoine de demain, nous proposons 5 axes d’action nécessitant dès à présent la coordination de tous les acteurs compétents et décisionnaires :

1 – Réduire les inégalités spatiales et territoriales, assurer l’accès de tous à un logement et à des équipements qui répondent aux besoins et à l’évolution des modes de vie, grâce à une approche contextuelle qui s’appuie sur les acteurs locaux.

2 – Soutenir des politiques foncières novatrices et diversifiées qui limitent la charge du foncier dans le coût du logement.

3 – Garantir la qualité d’usage et l’accessibilité pour tous ainsi que la pérennité des logements neufs et mettre fin à l’obsolescence programmée des matériaux et du bâti par une commande exemplaire, transparente et qualitative, d’études et de travaux.

4 – Accélérer la rénovation du bâti existant au-delà de la seule question thermique. La lutte contre la précarité énergétique doit être le levier d’une politique de rénovation globale, en termes de qualité d’usage et d’insertion urbaine, qui dynamise les entreprises, les productions et les savoir-faire locaux.

5 – Soutenir et développer une politique d’innovation et d’expérimentation pour le Logement et l’aménagement des territoires.

Le 17 mai, partout en France et avant les débats parlementaires, élaborons ensemble les propositions de la société civile.

Une réflexion sur “Appel du 17 mai : « L’ambition d’un cadre de vie de qualité pour tous »

  1. En fait il noys faut travailler la notion de plaisir d habiter en actionnant toute notre créativité dans une démarche de sobriété.

    Exercice passionnant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s